Carabine

Vous êtes attiré par les armes longues et leur précision. La compétition ainsi que le haut niveau vous font rêver ! Les épreuves de tir à la carabine olympiques et mondiales sont à votre portée. 

Les disciplines de tir à la carabine se tirent aux distances de 10 m (tir au plomb diabolo), 50 m (tir à balle de 22LR) et 300 m. Les épreuves 10 m se tirent uniquement en position debout alors qu’aux distances de 50 m et 300 m les épreuves imposent, selon les cas, la position «Couché» ou bien l’utilisation de l’ensemble des trois positions réglementaires (Genou, Couché, Debout).

Voici l’épreuve au programme du championnat de France 10/18m :

  • Carabine 10m
  • Discipline olympique pour les hommes et les dames.
  • Arme : Carabine standard à air comprimé, calibre 4,5mm.
  • Programme : 60 coups tirés en position debout.
  • Durée de l’épreuve: 1 h 15 précédée de 15 mn de préparation et essai.
  • Le 10 mesure 0,5 mm de diamètre.

Vous avez l’esprit «chasse», vous aimez la spontanéité et le mouvement, la discipline «cible mobile» devrait vous attirer.

Vous épaulerez une carabine munie d’une lunette et tirerez sur une cible zonée (tir à 10 m) ou sur une figurine de sanglier (tir à 50 m) fixée sur un chariot, qui se déplace de droite à gauche et de gauche à droite en deux vitesses de passage : lente ou rapide. Une fois initié, pour corser la difficulté, vous pourrez tenter le programme de tir (mixte) qui envoie aléatoirement les cibles soit en vitesse lente, soit en vitesse rapide.

Voici les épreuves au programme du championnat de France 10/18m :

Épreuve 30 + 30 coups (Hommes et Dames) à 10m.

 4 essais + 30 coups en vitesse lente, chacun en 5,0 secondes

 4 essais + 30 coups en vitesse rapide, chacun en 2,5 secondes

Épreuve 40 coups mixte (Hommes et Dames) à 10m.

 Deux passes de 4 essais (1 lent et 1 rapide dans chaque sens) + 20 passages mixtes.

Chaque passe de l’épreuve mixte doit comprendre 10 passages lents et 10 rapides de chaque côté, répartis de manière que l’athlète tire un nombre égal de passages à chaque vitesse et de chaque côté. Les passages doivent être combinés de sorte que l’athlète ne puisse pas prévoir la vitesse du passage suivant.